D’abord une intention :
Très rapidement naît l’envie, abstraite, confuse, comme un rêve de peinture, pour garder l’image imprimée mais vivante, mouvante même, sans cadre ni contours.
Une intention viendra alors et peut-être aussi l’idée d’un titre, conservant la poésie de l’ambiance initiale, d’où émergeront lentement quelques perspectives colorées. La genèse du tableau est écrite.
Puis un travail de composition :
Le temps sera venu de la géométrie, du choix de la taille et du format, de la hauteur du regard du peintre qui déterminera une ligne d’horizon et ses points de fuites, des lignes de force et un point focal. L’esquisse crayonnée permet de poser le sujet.
L’esquisse colorée complète ce travail préparatoire :
On commence à percevoir les grands équilibres entre les masses et les vides qui permettront au regard de circuler, entre les ombres et la lumière. Quelle couleur dominante ? quelle tonique pour la stimuler ? Le peintre, sur une esquisse colorée, joue de ses habitudes et de ses audaces, oscillant entre harmonie et contrastes, traçant dans son rêve des chemins praticables.
Sur le support, enfin, un dessin solide :
On ne regrette jamais le temps passé sur le dessin, sur le support enfin, pour placer dans le cadre imparti les lignes et la matière, les fuites et les convergences, les ombres et les lumières.
Le peintre peut alors s’élancer :
L’envie est là, imprécise encore mais impérieuse, guidée par ces lignes et ces couleurs. Servi par une main sûre, une palette inspirée, l’artiste s’exprime sur une toile impatiente. Le sujet prend forme par grandes masses colorées, se précise et s’affirme. Un arrière-plan apparaît, une maison, un paysage, c’est là, c’est chez vous, c’est votre maison.

Site Lpp

Vous avez tout noté, revenez sur le site principal lespeinturesdeprovince.fr en cliquant ici

Retour accueil

Complétez votre information et revenez sur la page d'accueil de portraitdemaison en cliquant ici

Contact

N'hésitez pas à me faire part de toute remarque ou interrogation en cliquant ici

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •